Le Mali que j'aime

Le Mali que j'aime

33 ans de visites de coopération à Ségou

von Jean Bernard Joly; Marie Joly

Taschenbuch
Flexibler Einband
432 Seiten; 220 mm x 155 mm
2017 Books on Demand
ISBN 978-2-322-15718-1

15.40 EUR
inklusive Mehrwehrtsteuer
exkl. Versandkosten
lieferbar in ca. 20 Tagen
Ebenfalls verfügbar

Weitere Informationen

Kurzbeschreibung
Pendant plus de trente ans, Marie et Jean Bernard Joly sont allés une ou deux fois par an au Mali à Ségou, ville jumelée avec Angoulême. Ils ont été conseillés et guidés par des Maliens qui leur sont devenus des amis sincères. pour des actions de coopération en faveur des enfants.
Ils racontent dans ce livre leurs expériences, leurs rencontres et les actions réalisées :
Rénovations de maternités et de services de pédiatrie, enseignement aux sages femmes.
Aide à la scolarisation et à la formation professionnelle d'enfants et de jeunes de familles très défavorisées.

Biografische Anmerkung zu den Verfassern
Marie Joly
Née en 1939, secrétaire aux Expéditions Polaires Françaises pendant cinq ans.Elle s'est mariée avec Jean Bernard en 1962.
À Angoulême, elle a initié le secrétariat du service de pédiatrie, créé une équipe de bénévoles chargée de la distraction des enfants hospitalisés.
Quand Leïla, Algérienne âgée de trois ans est arrivée à l"hôpital pour une leucémie aigüe, elle l'a accueillie à la maison, accompagnée pour ses soins jusqu'à son décès 18 mois plus tard.
Elle gère l'administration de la Fondation Leïla Fodil.
Au Mali, à Ségou, elle a participé avec Jean Bernard à la création et au suivi de toutes les actions entreprises par la Fondation.
Au Vietnam, elle développé l'enseignement de la méthode naturelle de planification familiale.

Jean Bernard Joly
Né en 1933. Médecin, interne des hôpitaux de Paris, chef de clinique à la faculté, chargé de recherches à l'INSERM, puis chef du service de pédiatrie de l'hôpital d'Angoulême.
En 1992, il a créé avec sa famille la Fondation Leïla Fodil pour l'aide à la santé des enfants dans les pays en développement.
Depuis sa retraite en 1994, il s'y consacre à plein temps.
Au Viêt Nam, il a enseigné les soins aux nouveau-nés .
Au Mali, la Fondation Leïla Fodil aide la scolarisation et la formation professionnelle d'enfants de familles démunies.

Schlagworte