Le Malade imaginaire

Le Malade imaginaire

Reclams Rote Reihe - Fremdsprachentexte

von Molière


3.99 EUR
inklusive Mehrwehrtsteuer
EPUB sofort downloaden
Downloads sind nur in Italien möglich!
Ebenfalls verfügbar

Weitere Informationen

Kurztext / Annotation
Ungekürzte und unbearbeitete Textausgabe in der Originalsprache, mit Übersetzungen schwieriger Wörter, Nachwort und Literaturhinweisen. Verszählung wie in der gedruckten Ausgabe aus Reclams Roter Reihe.

Textauszug
[35] Acte II

Scène première

Toinette. Cléante.

TOINETTE . Que demandez-vous, Monsieur?

CLÉANTE . Ce que je demande?

TOINETTE . Ah, ah, c'est vous? Quelle surprise! Que venez-vous faire céans ?

CLÉANTE . Savoir ma destinée, parler à l'aimable Angélique, consulter les sentiments de son coeur, et lui demander ses résolutions sur ce mariage fatal dont on m'a averti.

TOINETTE . Oui, mais on ne parle pas comme cela de but en blanc à Angélique: il y faut des mystères , et l'on vous a dit l'étroite garde où elle est retenue, qu'on ne la laisse ni sortir, ni parler à personne, et que ce ne fut que la curiosité d'une vieille tante qui nous fit accorder la liberté d'aller à cette comédie qui donna lieu à la naissance de votre passion; et nous nous sommes bien gardées de parler de cette aventure.

CLÉANTE . Aussi ne viens-je pas ici comme Cléante et sous l'apparence de son amant, mais comme ami de son [36] maître de musique, dont j'ai obtenu le pouvoir de dire qu'il m'envoie à sa place.

TOINETTE . Voici son père. Retirez-vous un peu, et me laissez lui dire que vous êtes là.

Scène II

Argan. Toinette. Cléante.

ARGAN . Monsieur Purgon m'a dit de me promener le matin dans ma chambre, douze allées, et douze venues; mais j'ai oublié à lui demander si c'est en long, ou en large.

TOINETTE . Monsieur, voilà un ...

ARGAN . Parle bas, pendarde: tu viens m'ébranler tout le cerveau, et tu ne songes pas qu'il ne faut point parler si haut à des malades.

TOINETTE . Je voulais vous dire, Monsieur ...

ARGAN . Parle as, te dis-je.

TOINETTE . Monsieur ... (Elle fait semblant de parler.)

ARGAN . Eh?

TOINETTE . Je vous dis que ... (Elle fait semblant de parler.)

ARGAN . Qu'est-ce que tu dis?

TOINETTE (haut) . Je dis que voilà un homme qui veut parler à vous.

ARGAN . Qu'il vienne.

(Toinette fait signe à Cléante d'avancer.)

CLÉANTE . Monsieur ...

[37] TOINETTE (raillant) . Ne parlez pas si haut, de peur d'ébranler le cerveau de Monsieur.

CLÉANTE . Monsieur, je suis ravi de vous trouver debout et de voir que vous vous portez mieux.

TOINETTE (feignant d'être en colère) . Comment "qu'il se porte mieux"? Cela est faux: Monsieur se porte toujours mal.

CLÉANTE . J'ai ouï dire que Monsieur était mieux, et je lui trouve bon visage .

TOINETTE . Que voulez-vous dire avec votre bon visage? Monsieur l'a fort mauvais, et ce sont des impertinents qui vous ont dit qu'il était mieux. Il ne s'est jamais si mal porté.

ARGAN . Elle a raison.

TOINETTE . Il marche, dort, mange, et boit tout comme les autres; mais cela n'empêche pas qu'il ne soit fort malade.

ARGAN . Cela est vrai.

CLÉANTE . Monsieur, j'en suis au désespoir . Je viens de la part du maître à chanter de Mademoiselle votre fille. Il s'est vu obligé d'aller à la campagne pour quelques jours; et comme son ami intime, il m'envoie à sa place, pour lui continuer ses leçons, de peur qu'en les interrompant elle ne vînt à oublier ce qu'elle sait déjà.

ARGAN . Fort bien. Appelez Angélique.

TOINETTE . Je crois, Monsieur, qu'il sera mieux de mener Monsieur à sa chambre.

ARGAN .&nb

Beschreibung für Leser
Unterstützte Lesegerätegruppen: PC/MAC/eReader/Tablet

Schlagworte